Des bouteilles pas si vertes que ce qu'elles prétendraient...

L'on aurait pu accueillir la nouvelle comme étant bonne : une bouteille végétale, ça laisse des belles images d'un plastique fantastique, bon pour la planète...

Et pourtant, les bouteilles végétales ne sont pas si vertes que ce qu'elles prétendent...
Rue89 fait le point :

" Entre l'eau du robinet chlorée, bourrée de pesticides ou d'hydrocarbures aromatiques polycycliques, et l'eau en bouteille génératrice de déchets, Volvic pensait avoir trouvé la solution rêvée. Las, sa « bouteille végétale » n'est pas écolo : elle est en plastique 100% plastique.

Le plastique de cette bouteille-là est un PET (un mélange d'acide téréphtalique et d'éthylène glycol), comme ses cousines plus « classiques ». Sauf que les 20% d'éthylène glycol de la « bouteille végétale » sont issus d'une mélasse de canne à sucre. Ce déchet est issu de la production de sucre de canne, cultivée et transformée en Inde, alors que les autres bouteilles sont à 100% constituées d'hydrocarbures.

Chez Danone, maison-mère de Volvic, on indique que :

« La molécule issue du végétal remplace ainsi une des molécules du PET, mais sa composition chimique finale est exactement la même. »

Concrètement, cette « bouteille végétale » nécessite (un peu) moins d'hydrocarbures consommés, mais engendre toujours autant de ce satané plastique, qu'on retrouve dans le ventre d'oiseaux sauvages, assemblé en continents flottants dans le Pacifique et l'Atlantique. "



Pour lire l'article dans sa totalité, clic-clic ici pour retrouver le site de Rue89.com.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire