Ne pas rester sourd face au BPA...

Des travaux dirigés par Vincent Laudet, directeur de l’Institut de génomique fonctionnelle de Lyon ( ENS Lyon, CNRS, université Lyon-I ), publiés le 22 avril 2014 dans le journal de la Fédération des sociétés américaines de biologie expérimentale, estiment que le BPA peut agir avec des récepteurs autres que ceux du système reproducteur.

Je vous invite à lire plus en détails l'article LeMonde du 23.04.14 "Nouveaux soupçons sur le bisphénol A" indiquant notamment que le BPA a de bonnes affinités avec les récepteurs de l'oreille interne du poisson zèbre.

L'oreille interne du poisson zèbre est altérée en présence de bisphénol A.
Vincent Moncorge/IGFL


" Un des enjeux concernant le BPA est effectivement de lui trouver des substituts qui soient réellement inertes pour la santé et l'environnement . "
En attendant ces substituts qui impliqueront beaucoup d'énergie et de recherches, de sacrifices aussi bien animal que financier, pourquoi rester sourd face à une solution simple et efficace : oublier les plastiques et notre mode de consommation plasticophage ?

Je profite de ce billet pour rappeler que les boites de conserves et les canettes de soda ont du BPA.
Le BPA ne se cache pas seulement dans certains plastiques...
Je suis toujours peinée de voir tous les jours des enfants consommer une alimentation contenue dans ces boites métalliques...




N'oublions pas qu'il est simple de ne plus utiliser ces boites métalliques : bouteilles et bocaux en verre proposés par les grandes surfaces et certaines marques Bio, produits surgelés (certes le sachet est en plastique, mais sans BPA), produits frais...








2 commentaires:

  1. Bonjour,
    J'ai eu la surprise de découvrir il y a qq jours une étiquette "Contient du BPA, déconseillé aux femmes enceintes et aux enfants" sur un pot d'anchois en verre fermé par un traditionnel couvercle en métal. J'ai supposé que le fond du couvercle était le coupable. Ca m'a surtout fait froid dans le dos de penser que même le verre pouvait être "auréolé" de BPA... En savez-vous plus sur ce sujet (est-ce courant?)?
    Merci!
    Emma

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    C'est en effet glacialement surprenant !
    Il peut s'agit en effet du BPA présent dans la capsule métallique recouverte de résine d'époxy.
    Mais peut-être que cette présence de BPA provient du conditionnement initial des anchois, contenus dans des cuves plastiques ou métalliques avec BPA avant d'être placés dans des pots en verre ?
    Cette marque est très consciencieuse : je ne crois pas, à ce jour, que cette mention soit déjà rendue obligatoire pour les boites alimentaires.

    RépondreSupprimer