BPA, la France bouge, l’Europe stagne !


Suite au rapport de l’ANSES et au vote historique précédemment évoqués, les regards étaient légitiment tournés vers l’Agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA). Dans une note et un communiqué publiés le 1er décembre dernier, l’EFSA désavoue l’ANSES et continue de nier les preuves accablantes émanant de plus de 600 études scientifiques.
Le RES et HEAL appellent la Commission Européenne et le Parlement européen à intervenir d’urgence pour que l’EFSA retrouve un mode de fonctionnement en mesure de garantir la protection de la santé des Européens.


En savoir plus...
Consulter le site Réseau Environnement Santé (RES) ici .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire